Marché immobilier canadien

Marché immobilier

Revue trimestrielle du marché des hypothèques résidentielles – 16 mai 2016

mai 16, 2016, 10:34 by Maria Broekhof

La dernière rafale de chiffres ne suggère aucun changement quant au marché de l’immobilier canadien, de plus en plus fragmenté.  Vancouver et Toronto naviguent toujours sur des hausses de prix, tandis que les prix dans reste du pays stagnent ou sont en baisse.

Le sondage Teranet du mois d’avril indique que le prix moyen des propriétés au Canada a augmenté de 1,2 % par rapport à mars et de 8,1 % sur 12 mois.  Par rapport à l’année dernière, Toronto est en hausse de 10,5 % et Vancouver de 19,8 %.  Montréal stagne avec 0,11 % d’augmentation sur 12 mois, mais accuse une diminution de 0,43 % depuis le début de l’année.  Calgary peut se féliciter d’une augmentation de 0,2 % par rapport à mars, mais a diminué de 1,7 % depuis le début de l’année et de 3,7 % par rapport à l’année dernière.  Edmonton enregistre une baisse de 0,1 % par rapport au mois dernier et de 1,3 % par rapport à l’année dernière.

Le rapport d’avril de la Société canadienne d’hypothèque et de logement révèle que les nouvelles mises en chantier ont diminué d’environ 11 000 par rapport à mars.  La croissance des mises en chantier en milieu urbain dans la plupart des régions a été tirée vers le bas par des diminutions en Ontario et au Québec.  En milieu rural, ce nombre a plongé à 2 400 mises en chantier.

Néanmoins, la confiance des consommateurs a atteint son plus haut niveau depuis deux ans.  Selon un sondage mené par Bloomberg/Nanos, plus de 43,0 % des Canadiens croient que les prix des maisons dans leur quartier augmenteront au cours des 6 prochains mois.

ARTICLE TIRÉ DU SITE DE « FINANCIÈRE FIRST NATIONAL »

MarieNoelle_et_Hugue-30

Gaston Leduc, CHA

Courtier immobilier hypothécaire

(514)mon-hypo 666-4976

cropped-logoMonHyp_202x60.png